Manchons de compression Compressport – le test

Manchons de compression Compressport l’importance de la compression.

Comme tout coureur débutant, je ne m’étais jamais vraiment intéresser au matériel hormis les chaussures.
Pour moi le running est de très loin le sport le plus abordable financièrement et donc dépenser des sommes folles sur du matériel est inconcevable.
Pourtant avec la progression fulgurante du début, les premiers soucis techniques sont apparut.
Parmi les petits problèmes, la récupération a été ma première déconvenue.

La récupération, le mot clé de la progression.

Après mes premières sorties vraiment longues (+1h15) ou après une séance de fractionné intense, les courbatures et crampes sont apparut.
Le lendemain était aussi très douloureux et j’avais une démarche de cow-boy durant toute la matinée.
Il a fallu se rendre à l’évidence, plus j’allais travailler dure, plus les lendemains aller être terrible.
Pour cela, il y a plusieurs facteurs à prendre en compte.
Si pour les crampes, le problème de l’hydratation a été vite résolu, pour les courbatures et la récupération, il aller en être autrement.
Est-ce que le matériel peut m’aider ?

L’intérêt de la compression.

La compression permet de faciliter le retour veineux, donc la ré-oxygénation du sang et l’élimination des déchets (toxines).
De plus lorsque le manchon de compression est utiliser durant l’effort, cela permet un maintien des muscles et leur déplacement oscillatoire causant des micro-lésions et de la fatigue inutile.

Mon test / Mon avis.

Cela fait un an que je cours et pédale avec mes manchons de compression Compressport et franchement, je ne peux plus m’en passer.
Je ne veux pas faire l’apologie d’une marque en particulier, car il en existe des dizaines mais pour l’instant mes Compressport me donne entière satisfaction.
Au début, c’est difficile à enfiler. Le vendeur m’avait prévenu et conseillé des prendre le modèle standard plus solide que le modèle light; plus aéré mais aussi plus fragile.
Effectivement il faut tirer fort pour l’enfiler correctement. Passé le talon, vous avez fait le plus dure.
Le sentiment de bien-être est immédiat.
Durant l’effort, les mollets sont parfaitement tenus, on se sent aucunes vibrations.
Je cours mieux et plus longtemps.
Après l’effort, je ne ressent plus les courbatures et le lendemain je n’est plus les jambes lourdes.
La récupération est bien meilleur et je peux même me permettre de faire une sortie de plus dans la semaine qu’avant.
Et les inconvénients? Je n’en vois qu’un : l’été sous les fortes chaleur. Peut-être que le modèle Light corrige le problème.
Lorsque ceux ci seront usés, je testerais le modèle light et vous ferez part de mes remarque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer